Accompagnement

Médiation des parts de soi

Aller à la rencontre de ses aspects intérieurs

La médiation des parts de soi

La médiation des parts de soi, est une approche thérapeutique qui visent à rencontrer les différents aspects de nous-mêmes et à remédier (guérir/réintégrer) les parties qui sont les plus en souffrance.

 

Par une démarche d’écoute empathique et de traduction de ce qui a été vécu, les sensations physiologiques et émotionnelles associées à l’événement source se libèrent, ce qui permet à la part originelle de retrouver ses qualités intrinsèques.

shutterstock_1204439623.jpg
shutterstock_1477334066.jpg

Un processus de libération émotionnelle profonde

L'être humain est composé de nombreuses sub-personnalités. Celles-ci sont autant de parties de nous mêmes, que d’instants de vie. Chaque partie comporte des qualités propres.

Du fait de certains épisodes de vie vécus comme douloureux, certains aspects intérieurs ont été mis sous cloche et continuent de vivre l’émotion initiale à la même intensité que lors de l’évènement originel. Lorsqu’une personne a été humiliée, blessée, effrayée ou qu’elle a ressenti un sentiment de honte, certaines de ses parties conservent ces émotions, les souvenirs et les sensations liés à ces expériences pénibles*.

Un système de défense se met en place au même moment, de manière à veiller à ce que ces parties touchées émotionnellement ne puissent pas être contactées dans le futur. En effet la puissance émotionnelle sous jacente a été perçue comme un danger pour l’équilibre psychique.

 

Ces gardiens (système de défense) élaborent alors des stratégies diverses pour qu’il y ait le moins de chance possible que ses aspects blessés se manifestent. On les appelle aussi « les managers ». Ils cherchent souvent à repousser ces émotions hors de la conscience et s’efforcent donc de reléguer ces parties qui se sentent vulnérables et fragiles. Ces parties tenues sous clé en quelque sorte, sont appelées les exilés*.

Pour donner un exemple concret, imaginons un enfant qui récite une poésie devant sa classe et que le groupe d’élèves se mettent à se moquer de lui. L’enfant va alors ressentir de la tristesse, peut être de la honte, l’envie de se cacher, de la culpabilité, mais ces émotions ne pourront pas se verbaliser dans l’instant.

Cet aspect intérieur va alors (de manière imagée) se retrouver dans une bulle émotionnelle, isolée du système.

La part gardienne, elle, va faire en sorte que durant les années suivantes, l’enfant ou le futur adulte qu’il va devenir va soigneusement éviter (de manière inconsciente) toute situation qui nécessite de parler en public.

 

D’autres aspects intérieurs peuvent intervenir si les parts gardiennes ne parviennent pas à assurer leurs rôles de protection de manière totale : celles-ci s’appellent les « pompiers ».

Comme leur nom l’indique, elles sont là pour éteindre le feu émotionnel lorsque l’aspect intérieur exilé est (malgré soi) réactivé. Afin de réduire ou d’éteindre cette émotion, la part pompier peut (toujours de manière inconsciente) amener la personne à développer des actions compulsives (manger sans savoir pourquoi, ne plus manger, passer du temps sur les réseaux sociaux, jouer aux jeux vidéos sur des temps prolongés, travailler excessivement, consommer de l’alcool, fumer au delà du raisonnable, faire des achats compulsifs etc…). En effet elle imagine que ceci va créer une forte dose dopaminergique qui va contribuer à absorber le stress en cours.

 

Si ces stratégies compulsives sont vécues de manière répétitives, plusieurs mois/années de suite elles créent un sillon neuronal et donc un chemin conduisant la personne à réagir comme cela de manière automatique.  

 

Dans l’exemple précédent cela pourrait correspondre à une situation qui pourrait ressembler à celle-ci :

Le petit garçon devenu grand est maintenant salarié d’une entreprise et son patron lui demande expressément de le remplacer pour une réunion très importante dans laquelle il devra intervenir oralement.

La part gardienne ne pourra pas empêcher ce qui va arriver (à moins qu’il refuse catégoriquement la mission) et la part pompier face à cette situation « gèrera » du mieux qu’elle pourra toutes les émotions qui seront réactivées. Cela pourra prendre différentes formes : avant la réunion (mal de ventre, malade, éruption cutanée, charge mentale, stress…) pendant la réunion (transpiration, augmentation du rythme cardiaque, bégaiement, perte de mémoire, tremblements…) et après la réunion (possible manifestations psychosomatiques).

 

La médiation des parts de soi propose d’aller rencontrer ces parts blessées (exilées), de leur donner l’empathie dont elles ont manquée et de libérer la charge émotionnelle et la charge mentale associée. Une fois réintégrées à l’Etre elles retrouvent leurs qualités originelles. Les parts gardiennes et pompier peuvent alors sortir de leurs rôles et la personne fera alors l'expérience de beaucoup plus de pouvoir personnel. Les anciennes stratégies de fuite ou combat seront effectivement moins empruntées voire abandonnées.


L’approche est inspirée des principes fondamentaux de l’IFS (Internal Family System), de la CNV (Communication Non Violente), du Focusing (E. Gendlin) ainsi que la philosophie de la Maïeusthésie et peut se rapprocher du recouvrement d’âme. 

*source IFS ASSOCIATION

À qui s’adresse cet accompagnement?

Vous souhaitez remédier des aspects de vous-même qui vivent des inconforts, des mal-être, des blessures

L’accompagnement individuel vous donne les moyens de rencontrer et remédier les parts intrinsèques blessées (abandon, rejet, trahison, injustice, l’humiliation).

Vous souhaitez libérer certains blocages, peurs

Cette approche vous permet de rencontrer les parts qui vivent dans la peur, transformer leurs croyances limitantes, et libérer la charge mentale associée.

Vous souhaitez être plus en paix avec vos choix

L’accompagnant vous aide à développer de la coopération entre vos différents aspects intérieurs, pour sortir de la culpabilité.

Session de psychologue

Séances d'accompagnement

Les séances s’organisent en présentiel ou à distance (zoom - skype).

La durée de la session est de 1h30.

L’approche proposée tient compte du respect du rythme de chacun.

shutterstock_1492613150.jpg

Comment savoir si
la médiation des
parts est faite
pour moi ?

Vous avez déjà essayé plusieurs approches thérapeutiques et vous vous posez encore certaines questions sur le protocole.

Etapes d'accompagnement

1: État de relaxation
 

 

Pendant quelques minutes, les yeux fermés l’accompagnant guide la personne afin qu’elle puisse expérimenter un état de relaxation léger (en ondes alpha).

2 : Mise en lumière des sensations corporelles, émotions, besoins

Par une série de questions ouvertes, la personne va mettre en lumière ses sensations corporelles, ses émotions et ses besoins, puis par un processus de désidentification, pourra (avec l'aide de l'accompagnant) entrer en lien avec ses différents aspects intérieurs.

3 : Remédiation des parts de soi

 

 

Lorsqu’elle aura dialogué avec ses parts intérieures et fait un processus profond de reconnaissance, alors (toujours avec l’aide de l’accompagnant) la charge émotionnelle est libérée et la part pourra alors de se réintégrer dans l’Etre et retrouver ses qualités originelles.
La séance se termine par un protocole de remerciement.