top of page

Contact

Vous avez des questions ? Vous voulez vous abonner aux articles, ou suivre les webinaires ?
Ecrivez moi !

Merci pour votre envoi !

Questions Fréquentes

  • Je ne comprends pas ce que veulent les autres
    Vous n’arrivez pas à vous relier aux intentions des autres, et à la façon dont ils s’y prennent pour communiquer ? La manière dont chaque personne pense ou agit est toujours teintée de son expérience personnelle que l’on appelle le socle des croyances ou encore « les stratégies ». Certaines sont au service de la vie d’autres moins et sont toujours reliées aux besoins universels (122 besoins). En allant chercher quel est le besoin que la personne cherche à nourrir, nous pouvons mieux la comprendre !
  • Je fais souvent les mauvais choix et je m’en veux terriblement après
    Lorsqu’il s’agit de faire un choix, nous avons à l’intérieur de nous des voix qui nous parlent: « fais ceci » ou « ne fais pas cela ». À partir de ce discours intérieur nous optons pour une alternative. Si cette alternative ne s’avère pas fructueuse alors « nous nous tapons dessus » en nous disant que « nous aurions dû » faire le premier choix (par exemple). Hors au moment de faire ces choix nous ne savions pas que le deuxième choix serait le moins bon. Se former à «l’auto-empathie» et à «se libérer la culpabilité» aide à fluidifier le discours interne, permet de faire des choix éclairés et accroît la tolérance pour soi.
  • Je pense sans arrêt, et j’aimerais bien un peu de répit"
    Lorsque nous pensons beaucoup, cela correspond à plusieurs aspects intérieurs qui cherchent à attirer notre attention pour nous délivrer des messages importants. Plus ces parts intérieures ne sont pas écoutées par notre « grand nous » plus elles vont prendre de place jusqu’à qu’on leur accorde la présence nécessaire. Si nous ne les extériorisons pas, si nous les gardons dans notre tête cela peut devenir assourdissant car toutes veulent s’exprimer en même temps. Se donner de «l’auto-empathie» aide à donner la parole à certaines et ainsi retrouver plus de légèreté mentale.
  • Je n’ai pas confiance en moi et j’ai du mal à m’affirmer
    La confiance en soi correspond au niveau de sécurité intérieure que nous avons avec nous-même et se « travaille » toute la vie. La confiance c’est percevoir notre valeur à travers ce que nous faisons. Pour en savoir plus voir -> accompagnement individuel. Lorsqu’une personne a du mal à s’affirmer c’est que certains aspects intérieurs ont peur de revivre de forts désagréments émotionnels qui font écho (pour la plupart du temps) à des souvenirs d’enfance. Si lorsqu’on était petit nous avons par exemple été raillé alors qu’on récitait une poésie devant la classe, alors il est probable que dans notre vie d’adulte, la part qui a été touchée par cet événement se manifeste de nouveau et empêche l’individu de vivre une situation du même ordre (parler en public par exemple) qui pourrait potentiellement réactiver la charge émotionnelle initiale. Il est possible en accompagnement individuel de rencontrer cet aspect intérieur et lui donner l’empathie nécessaire pour la libérer et la remédier. «L’auto-empathie» permet aussi cette rencontre.
  • Mon conjoint de m’écoute pas et je n’arrive pas à lui faire entendre raison
    Un des premiers besoins relationnels est le besoin de connexion. Lorsque nous perdons le contact avec quelqu’un – en d’autres termes lorsque nous ne nous entendons plus mutuellement – cela peut donner lieu à certains désagréments émotionnels voire une véritable souffrance. L’être humain a besoin en moyenne de recevoir 2h d’empathie (écouter avec présence) par jour pour se sentir bien, hors dans les faits nous arrivons souvent à l’âge adulte avec un fort déficit d’écoute active. Dans le cas présent lorsque mon conjoint ne m’écoute pas cela m’indique que certaines parts en moi ont besoin d’être écoutées. Je pense peut être que c’est à lui de m’écouter mais en réalité j’ai toujours le pouvoir de m’accorder ce temps, cette attention et de dialoguer avec mes aspects intérieurs (formation « auto-empathie« ). Je peux aussi faire une demande à un/une amie qui aura peut être l'élan de m'écouter. Lorsque je veux « lui faire entendre raison » cela indique que certains de mes besoins ne sont pas nourris et que j’imagine que c’est la seule personne capable de contribuer au nourrissement de ces besoins… ce qui en réalité n’est pas le cas -> voir formation Relation.
bottom of page